Appel à textes : Magies et chamanismes – Site de gandahar !

Cet article est un relais d’appel à texte – contactez directement le site d’origine pour toutes précisions.

Le fantastique et surtout la fantasy, voire aussi la science-fiction parfois, ont toujours su exploiter le mode ésotérique qui est l’une des clés donnant accès aux mondes imaginaires.
Chacun connait, je suppose, les cycles Harry Potter de JK Rowling, l’Épée de Vérité de Terry Goodking ou La Belgariade de David Eddings, mais il en existe bien d’autres parmi lesquels, par exemple, Le Peuple des rennes de Robin Hobb ou la série Manitou de Graham Masterton.
Nous vous proposons donc de fourbir vos écritoires afin de nous offrir de fabuleuses nouvelles mettant en scène magiciens et sorcières, manitous et chamanes dans des univers qui ne ressembleront à aucun autre avant eux.
Que le souffle du vent des steppes vous inspire !

Règles de soumission :

Nous souhaitons recevoir vos textes :
— inédits et libres d’une autre propriété que celle de leurs auteurs
— pour le 20 SEPTEMBRE 2017 à minuit
— sans mise en page élaborée (pas de style, pas de puces : tiret demi-cadratin pour les dialogues – Alt 0150)
— format word ou odt
— volume maximum : 40.000 signes, espaces comprises.

Vous voudrez bien nous envoyer un mail, à l’adresse clatassoganda@orange.fr, ayant pour sujet : AT Magies et chamanismes + Titre de ma nouvelle, avec en pièces jointes, un premier fichier nommé « Titre de ma nouvelle » qui comportera uniquement le texte avec son titre, un second fichier nommé « Mon nom d’auteur-doc » qui mentionnera :
— Mon nom d’auteur + éventuellement mon nom de plume
— Mon adresse mail, mon numéro de téléphone et mes coordonnées postales
— Le nom de ma nouvelle et son volume en s.e.c. (signes, espaces comprises)

Les auteurs des textes retenus recevront un exemplaire du numéro. Ils en conservent tous les droits associés, mais s’engagent à ne pas les republier avant six mois, à compter de la date de parution de la revue. Ils peuvent aussi acheter des exemplaires de la revue au tarif auteur (frais de port compris).

Source : Appel à textes : Magies et chamanismes – Site de gandahar !

Un an de blog

Il y a un an, je commençai ce blog dédié à l’écriture.

Son but était de présenter mes nouvelles, ainsi que le monde de fantasy que je construis peu à peu, en me basant notamment sur d’anciennes notes de jeu de rôle. Mais aussi de relayer des appels à texte de SFFF.

Si je dois faire un petit bilan, il est mitigé, en grande partie par ma « faute » : je publie ici de façon assez irrégulière, et il faut bien reconnaître que ce blog – et mes récits – n’intéressent pas grand monde. Mais d’un autre côté, je communique peu à ce sujet et je n’ai pas beaucoup écrit ces derniers temps, par manque de temps mais aussi de motivation. Cela n’arrange rien.

L’écriture est comme un muscle, qui nécessite de travailler pour se renforcer, il faut que j’en tienne compte pour arriver à publier assez régulièrement quelques textes… et améliorer la qualité de ceux-ci, autant que je le peux.

Dois-je continuer, quitte à mettre de côté certaines autres activités, ou tout simplement arrêter de travailler sur le peu de récits que j’ai ébauché ? Telle sera la question des mois à venir.

La création des Dieux

sf_pantheons_art

Image : jeu Skyforge

Solma créa les Dieux à partir de son essence vitale. Leur mission était de guider les êtres intelligents et de leur faire respecter le Monde que le créateur avait préparé pour eux.

Au début, les Dieux étaient faits d’énergie pure et sans forme précise. Puis ils s’inspirèrent des créatures qui venaient à eux en sortant de la Source de Vie, et se changèrent leur apparence pour leur ressembler.

Mais certains Dieux étaient avides de pouvoir sur le Monde et ses habitants, et décidèrent de façonner la géographie à leur goût, rasant des montagnes, créant des précipices, submergeant des terres ou élevant des pics.

D’autres Dieux s’y opposèrent, souhaitant respecter ce que Solma avait fait, et craignant son retour et son ire. Alors débuta une guerre qui dura plusieurs millénaires, et s’acheva par un Serment : plus aucun Dieu ne devait fouler le sol du Monde de Solma, sauf sous la forme amoindrie d’un avatar, simple observateur incapable de modifier durablement les choses.

Les Dieux jurèrent ne plus régler leurs différends que par l’intermédiare de leurs adorateurs, et se retirèrent du monde pour aller habiter d’autres plans d’existence. Mais il se dit que tous ne respectent pas leur Serment…

Melinar le Vieux
Histoire du Monde de Solma
Archives de la Bibliothèque Royale de Brontir
Année 213 du Royaume de Kalendir

Genèse

création-monde-fantasy

Au début des temps n’étaient que les Ténèbres.

Puis une Lumière apparut, et les Ténèbres luttèrent pendant des éons afin de la faire disparaître.

De leur combat naquit une forme d’énergie pure, un être qui se choisit pour nom Solma.

D’une pensée, cet être créa un soleil, une sphère de Lumière afin d’illuminer les Ténèbres. Puis il conçut une planète et y déposa une Source de Vie, un endroit sacré d’où sortiraient en leur temps des créatures pour peupler ce monde.

Il décida ensuite de parcourir l’univers afin d’y répandre la Vie. Mais avant de partir, il enfanta des créatures divines, un Panthéon chargé d’aider ses créations et d’évoluer avec elles. Ainsi furent créés les Dieux et Déesses, dont les domaines d’action, les forces et les faiblesses, dépendent des êtres qui croient en eux…

Melinar le Vieux
Histoire du Monde de Solma
Archives de la Bibliothèque Royale de Brontir
Année 213 du Royaume de Kalendir

Appel à texte : Malpertuis IX

Cet article est un relais d’appel à texte – contactez directement le site d’origine pour toutes précisions.

L’anthologie Malpertuis VIII est parue en mai 2017. Mais l’appel à textes permanent se poursuit : il concerne maintenant le futur volume, fort logiquement dénommé Malpertuis IX.

Tous les textes touchant au fantastique sont les bienvenus, sans restriction de thème, de style ou de longueur. Cependant, c’est bien de fantastique qu’il doit s’agir (et non, par exemple, de space opera ou d’heroic fantasy) ! Les textes appartenant clairement à d’autres genres ne pourront être pris en compte. Lire la suite

Yeux pédonculés, tentacules, tueurs fous et autres monstres cachés – imaJn’ère: Appel à texte 2018

Cet article est un relais d’appel à texte – contactez directement le site d’origine pour toutes précisions.

Appel à textes pour l’anthologie à paraître à l’occasion du
8è salon d’Angers de la SF et du polar, imaJn’ère 2018.

Sous le lit, dans les placards, au coin de la rue d’un quartier sordide, au fond des abysses, tombé du ciel ou surgissant des entrailles de la terre, depuis votre plus tendre enfance, le monstre vous guette. S’agit-il de cet être humain assoiffé de meurtre et de sang dont la littérature policière se repaît ? Est-ce l’innommable ou l’indicible évoqué par Lovecraft, ou, au contraire, apparaît-il parfaitement descriptible ? A-t-il l’intention de vous dépecer comme Jack l’éventreur en son temps, de vous dévorer, de boire votre âme, de sucer votre cerveau ou de se repaître de votre intelligence ? Ou désire-t-il tout simplement vous saluer du bout de ses ventouses et de ses pseudopodes ? Lire la suite

Appel à textes : Dans les villes du Futur

Prix "écrire la ville"

En partenariat avec le Prix « Ecrire la Ville »,  les éditions Arkuiris lancent un nouvel appel à textes en collaboration avec le laboratoire LISST-Cieu (Université Toulouse 2 Jean Jaurès), pour une anthologie de nouvelles sur le thème :

« Dans les villes du Futur ».

Les villes sont des lieux de prédilection pour le déploiement d’un imaginaire sur des futurs envisageables, probables ou redoutables. Ce sont aussi les cadres de nombreux projets utopiques et de représentations de l’humanité en train d’advenir.

Elles sont l’un des thèmes fondamentaux des romans de science-fiction, qui oscillent entre le chaos des bas-fonds et le faste des cités impériales galactiques. Les plus grands auteurs les ont décrites de IGH de Ballard à La ville est un échiquier de John Brunner pour les romans, ou de Blade Runner (tout de même inspiré du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? écrit par Philip K. Dick) à Dark City pour les…

View original post 438 mots de plus

Pourquoi un roman est-il passionnant ?


Après « comment être publié ? », je pense que c’est la question qui obsède une majorité d’auteurs. Quelle est la recette miracle pour rendre un roman passionnant ? Répondre serait très prétentieux, car il faudrait déjà avoir écrit le roman « idéal »… or ce roman parfait n’existe pas. Des amis férus de SFFF m’ont avoué détester le Seigneur des Anneaux, Dune ou Lestat le vampire, des classiques. Ne faudrait-il pas plutôt se demander pourquoi une histoire est ennuyeuse ?

Lire la suite : Pourquoi un roman est-il passionnant ? | L’Escroc-Griffe

7 erreurs à éviter en rédigeant le résumé de votre roman

Le résumé est le critère décisif dans le choix d’un livre par un lecteur. En effet, il se trouve en première ligne pour le convaincre, que vous l’utilisiez lors d’une présentation orale ou en quatrième de couverture. Nous vous avons exposé une méthode simple pour rédiger le vôtre dans un précédent article. Il est désormais Il est désormais temps de parler des maladresses les plus courantes rencontrées au fil de nos lectures !

A suivre sur le blog de Scribay : 7 erreurs à éviter en rédigeant le résumé de votre roman – Un mot après l’autre