Comment écrire un roman ?

Écrire un roman est un exercice long et difficile ! Découvrez des conseils et techniques pour écrire un livre et devenir un écrivain.

Source : Comment écrire un roman ? – Scribay, le blog

Publicités

Apprenons à ponctuer des dialogues (1) : mise en place

Un article de 2014 de Lionel Davoust, toujours d’actualité…

Confucius l’a dit, le dialogue, c’est la moitié de l’être (ou bien il a dit un truc approchant, j’ai la flemme de chercher une citation qui fasse genre, convenons ensemble que nous sommes épatés) et, dans la narration de fiction, c’est probablement une des formes les plus directes d’action, de dramatisation (au sens de mise en scène, selon la racine grecque drama – et oui, là je suis sérieux), puisqu’en temps réel, et démonstrateur d’échange entre personnages, entre voix [La suite sur le blog…]

Source : Apprenons à ponctuer des dialogues (1) : mise en place | Lionel Davoust

Pourquoi un roman est-il passionnant ?


Après « comment être publié ? », je pense que c’est la question qui obsède une majorité d’auteurs. Quelle est la recette miracle pour rendre un roman passionnant ? Répondre serait très prétentieux, car il faudrait déjà avoir écrit le roman « idéal »… or ce roman parfait n’existe pas. Des amis férus de SFFF m’ont avoué détester le Seigneur des Anneaux, Dune ou Lestat le vampire, des classiques. Ne faudrait-il pas plutôt se demander pourquoi une histoire est ennuyeuse ?

Lire la suite : Pourquoi un roman est-il passionnant ? | L’Escroc-Griffe

7 erreurs à éviter en rédigeant le résumé de votre roman

Le résumé est le critère décisif dans le choix d’un livre par un lecteur. En effet, il se trouve en première ligne pour le convaincre, que vous l’utilisiez lors d’une présentation orale ou en quatrième de couverture. Nous vous avons exposé une méthode simple pour rédiger le vôtre dans un précédent article. Il est désormais Il est désormais temps de parler des maladresses les plus courantes rencontrées au fil de nos lectures !

A suivre sur le blog de Scribay : 7 erreurs à éviter en rédigeant le résumé de votre roman – Un mot après l’autre

Show don’t tell or should I go (2/2)

L'Escroc-Griffe

Vendredi dernier, on parlait de show don’t tellet plus précisément d’immersion. L’immersion est vitale car c’est l’une des clefs pour accrocher le lecteur. Même si c’est difficile, il faut éviter les mises à distance avec le protagoniste principal, par exemple les verbes tels que « ressentir, voir, entendre, réaliser, comprendre… ».

À mon sens, un auteur ne devrait pas écrire du tell en point de vue externe du style :

Le champ de bataille était effrayant. Gore le barbare entendait les flèches siffler autour de lui. Le guerrier s’adressa à ses compagnons et leur ordonna de fuir. 

fleches « Le champ de bataille était effrayant »

Dans cet exemple, on suit le destin du personnage de manière détaché : Gore entend des flèches « siffler autour de lui », mais on n’a pas l’impression d’être de son point de vue. Je pense qu’on devrait plutôt opter pour :

Les cris des mourants avaient de quoi rendre fou, sans…

View original post 1 033 mots de plus

La routine de l’écriture

L’Escroc-Griffe nous questionne sur notre routine, et indirectement par là-même notre motivation, à écrire….

Je me permets d’évoquer un sujet sensible pour bon nombre d’auteurs. Je pense que si on devait procéder à un sondage, la plupart des écrivains pointeraient en première position ce problème récurent. « Je manque de temps »… Combien de fois ai-je entendu cette phrase, quand je ne l’ai pas moi-même prononcée !

Source : La routine de l’écriture | L’Escroc-Griffe

Faut-il se forcer à écrire des romans ?

Source : Faut-il se forcer à écrire des romans ? | Le Souffle Numérique

Nous entrons dans le début d’une nouvelle année, période durant laquelle il est souvent coutume de diffuser des conseils sur la motivation personnelle et le pouvoir de l’esprit, poussés que nous sommes par l’enthousiasme d’une année nouvelle et de bonnes résolutions qui n’ont pas encore eu le temps d’être mises à mal. À vrai dire, et par esprit d’opposition, j’ai décidé d’entamer la démarche inverse, en dédiant ce premier article de l’année 2017 à la flemme, au manque de motivation, voire à l’abandon. C’est ainsi que j’en ressors avec ce thème un peu bancal, mais qui doit sûrement avoir un intérêt : faut-il se forcer à écrire des romans ?

Lire la suite : Faut-il se forcer à écrire des romans ? | Le Souffle Numérique